AddToAny

Share

Expographie "Mots et maux de femmes"

Actualités - Mise à jour le 09/08/2022

 

Découvrez l'exposition itinérante Mots et maux de femmes du 1er août au 16 septembre dans le hall Sigma. Catherine Ris, présidente de l'UNC est marraine de cette exposition.

Après une première expographie, composée de 12 photos et 81 textes rédigés par nos marraines, présentée le 25 novembre 2021, le projet Mots et Maux de femmes continue avec une exposition itinérante et une exposition pédagogique, toujours dans un seul objectif : sensibiliser autrement sur les violences faites aux femmes.

L’exposition itinérante est composée de 24 photographies sur 13 roll-up et aborde les thématiques de l’emprise et du cycle de la violence. L’exposition pédagogique, en contenu téléchargeable dès le premier trimestre 2022 et en collaboration avec l’association « Les Maltraitances, moi j’en parle ! » est à destination des élèves du primaire au lycée pour sensibiliser dès l’enfance sur les violences conjugales et le phénomène de l’emprise.

Les objectifs ? L’information et la prévention
 
Si l’exposition affirme clairement ses intentions artistiques, elle a aussi une valeur documentaire : les textes et les images qui la composent sont le résultat d’une collecte de
témoignages et de recherches minutieuses et documentées. Certaines approches du collectif interpelleront lors de la présentation de l’exposition, mais il est temps de ne plus avoir peur de gêner. Les violences physiques, morales, administratives, sexuelles, etc. doivent enfin déranger suffisamment pour permettre des prises de conscience, des
actions, des protections.
 
Une exposition parfois heurtante et provoquante.
 
Nous voulons oser une démarche artistique pour dénoncer autrement. Les photographes ont carte blanche pour livrer leur vision des violences faites aux femmes. Nous avons délibérément choisi de faire appel à plusieurs photographes pour toucher des
sensibilités différentes. Les photographies seront ainsi réalisées par une équipe de photographes aux univers résolument et volontairement différents.
 
113, C’EST LE NOMBRE DE FEMMES MORTES SOUS LES COUPS DE LEUR CONJOINT OU EX-CONJOINT EN 2021
 
Notre but n’étant pas seulement de choquer ou de provoquer mais de mettre à la portée du grand public cette notion de cycle de la violence qui explique bien souvent la difficulté des femmes à quitter leur agresseur.
 
     
 

Contacts

Bibliothèque universitaire
290 120

Stéphanie GENEIX-RABAULT
Chargée de mission Égalité – diversité
stephanie.rabault@unc.nc

Exposition "Dumbéa, la vallée des hopitaux militaires pendant la 2de Guerre mondiale"

Actualités - Mise à jour le 21/07/2022

Il y a 80 ans les Américains mais aussi les Néo-Zélandais ont transformé la Nouvelle-Calédonie en base arrière de la Guerre du Pacifique.

Alors que la bataille de la mer de Corail et de Midway sont relativement courtes, à Guadalcanal s’engagent des combats qui vont durer sept mois. Les blessés seront nombreux et il faut soigner ces hommes pour qu’ils repartent au combat.

À Dumbéa, plusieurs hôpitaux sont installés dans la vallée : le 8th General Hospital, le 27th General Hospital américains et le 4th Hospital néo-zélandais.

À partir des Archives de Nouvelle-Calédonie, les étudiantes et étudiants de licence 3e année du cours de patrimoine soutenus par Fanny Pascual, maîtresse de conférences en histoire, ont travaillé sur ces sites afin d’aménager un parcours patrimonial sur leurs vestiges et de proposer  cette exposition.

Tous nos remerciements au service Communication de l'UNC, notamment à notre alternant de Licence Professionnelle "Communication et Arts Numériques" de l'IUT pour la réalisation graphique de ces panneaux.

Venez en avant-première à la BU du campus de Nouville, du 21 juillet au 16 août 2022, découvrir ces panneaux qui serviront au parcours patrimonial sur le site de la case de Koé.

Subscribe to #Services #Médiations culturelles